VIVEZ AHIMSÂ Conseillère en alimentation, santé et bien être

La leucocytose ou réaction de défense

22 décembre 2017 |  

La leucocytose ou que se passe-t-il dans notre organisme quand les aliments sont cuits ?

La leucocytose

La réaction de défense de l'organisme en présence des aliments cuits est la leucocytose alimentaire. C'est un phénomène impliquant le système immunitaire. Celui-ci accroit le nombre des globules blancs pendant l'arrivée de la nourriture cuite dans l'intestin. C’est comme si le corps se défendait contre elle. Il déploie ses globules blancs contre les aliments détectés par l'organisme comme des envahisseurs.

Cette réaction digestive a toujours été considérée comme normale. Il s'avère qu'elle ne se produit pas en cas d'ingestion d'aliments crus. Ni même lorsqu'un aliment cru est absorbé avant un aliment cuit. Lorsqu'un bataillon de lymphocytes part en guerre contre les aliments cuits en cours d'ingestion, ils ne peuvent plus monter la garde dans le reste du corps qui reste « sans protection ». Or ces états d'alerte mobilisent les globules blancs qui peuvent être affectés à d'autres tâches. Manger des aliments crus optimise tout le système immunitaire de l'organisme. C’est pourquoi, il est recommandé de commencer le repas par des crudités.

La destruction des enzymes, la détérioration des vitamines et des minéraux

De 30°C à 50°C les arômes sont libérés; entre 60°C et 75°C la vitamine C est détruite. A partir de 45°C les enzymes contenus naturellement dans les aliments crus commencent à s'altérer, à 80°C, la majorité des enzymes contenus dans un aliment frais est détruite. Autour de 100°C il y a perte des minéraux et oligoéléments par floculation intercellulaire, à 110°C il y a oxydation des vitamines A et D, et les vitamines E, F et K ne résistent pas au-delà de 110°C, à 120°C destruction des dernières vitamines, les lipides se transforment en goudrons…

Les minéraux se concentrent dans les aliments entre 80 et 100 degrés C. Au-delà de cette température, ils se stabilisent et passent de la forme chélatée naturelle à une structure moléculaire difficilement assimilable pour l'organisme humain.