VIVEZ AHIMSÂ Conseillère en alimentation, santé et bien être

Nouvelle façon de consommer

20 juillet 2017 |  

Voici une nouvelle façon de consommer avec les commandes de nourriture en ligne qui ont augmenté de 50 %, de 41 à 65 millions d'euros dans le deuxième trimestre de 2016.

Nouvelle tendance :

Les paniers prêt-à-cuisiner.

Disponibles en ligne, ces services de livraison de repas ou d'ingrédients sont fait pour les consommateurs qui n'ont pas le temps de faire les courses après le travail.  En même temps, ses adeptes d’une nouvelle façon de consommer veulent conserver le plaisir de cuisiner un vrai repas. Alors, la plupart des marques se positionnent également comme étant saines et fraîches et souvent avec un choix végétarien.

Cette nouvelle façon de consommer est-elle écologique ?

Tous les grands distributeurs ont déjà ouvert un drive sur lequel les consommateurs peuvent commander leurs courses et aller les chercher en magasin. A priori, la prochaine étape est la livraison à domicile. Cela deviendra une option de shopping standard pour tous dans les prochains mois ou années. La croissance des livraisons à domicile et l'élargissement des services proposés par les distributeurs mènent à des changements. Essentiellement, au niveau des flux de marchandise et des mouvements de véhicules en ville. Par exemple, les camions de livraison contribuent à la congestion urbaine car ils entrent en compétition avec les voitures dans un espace urbain restreint.

À une époque où l'on parle de plus en plus de faire la chasse aux gaz à effet de serre, le

nouvelle façcon de consommer avec les paniers

Consommation plaisir

transport de marchandises participe à hauteur de 25 % aux émissions de CO2 en ville. En particulier dans les grandes agglomérations, à Paris par exemple un véhicule en circulation sur cinq livre des marchandises. Alors que penser de ses paniers qui se promènent sur des kilomètres, au grès des envies de consommateurs qui veulent manger sain et vite.

Que mettons nous dans nos paniers ?

Nous sélectionnons de plus en plus de produits bio et sans-gluten. La traçabilité devenue nécessité, nous tendons vers des produits aux origines spécifiques bénéficiant de qualités nutritives minimales requises.

L'authenticité des produits, le rapport intime à nos assiettes et notre quête du mieux-être, explique cette tendance sélective, cette nouvelle façon de consommer !

La tendance du « no » nous rassure sur les qualités du produit que nous choisissons. C'est pourquoi même sans être tous intolérants au lactose ou au gluten, nous sommes amenés à faire ces choix pour lutter contre les mauvais composants des aliments que nous consommons en étant constamment sur nos gardes. La consommation soustraction (sans gluten, sans sucre, sans colorant…) fait désormais partie intégrante de nos vies.

La cuisine devient un exutoire créatif et se distingue notamment par le métissage et l'héritage culturel qu'elle véhicule. Elle exprime nos valeurs en nous donnant la possibilité de vivre des expériences insolites. On prône par son biais une culture du savoir-faire et du faire soi-même.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *