VIVEZ AHIMSÂ Conseillère en alimentation, santé et bien être

Soupe d’ortie

Soupe d’ortie

La première de la saison…Elles sont encore petites au bord de l’Aude pour en faire des jus mais en soupe, c’est top aussi !

Ramasser seulement les jeunes pousses et la tête des plus grands plants. Bien laver dans un mélange d'eau et de vinaigre (environ 3 tasses d'eau pour 1 tasse de vinaigre) afin de débarrasser des insectes.

Cueillez des orties dans un endroit non pollué.

Soupe d’ortie, pourquoi ?

Ses bienfaits :

L’ortie possède trois qualités reconnues :

  • Elle est un très bon diurétique pour irriguer les organes comme le rein ou la vessie, sous forme de capsules, de feuilles séchées, de jus frais, d’extrait fluide ou de teinture alcoolique.
  • L’ortie en cataplasme associée à l’argile verte agit contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes. Laissez agir 30 minutes au moins. Les feuilles lyophilisées combattent le rhume des foins.
  • La racine soulage la miction en cas d’inflammation bénigne de la prostate. La racine de l’ortie peut être absorbée séchée ou transformée en extrait normalisé.Soupe d'ortie et pomme de terre

Naturellement riche en vitamines A, B et C, l’ortie est également fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. L’ortie est donc un excellent complément alimentaire en cas de « baisse de régime ».

D’après *Marie-Antoinette Mulot, herboriste diplômée : ” L’ortie est considérée comme fortifiant général, comme dépuratif régénérateur du sang, ou stimulant des fonctions digestives”. Et encore : ” Les graines d’orties prises avec du vin cuit excitent au jeu de l’amour” !!? Si vous testez, merci de me donner le résultat 😉

Pense-bête : une fois chauffées, les feuilles d’ortie perdent leur caractère urticant.

 

Soupe d’ortie : la recettesoupe d'ortie

  • 1 bouquet de feuilles d'ortie
  • 1 échalote
  •  pomme de terre 1 ou 2
  • 2 ou 3 gousses d'ail
  • 1/2 cube de bouillon végétal dans 50/70 cl d’eau
  • Sel, poivre, noix de muscade
  • Optionnel : 1 c à s de crème fraîche Gaborit* ou 1 c à s de purée d’amande, quelques graines germées.
    1. Faire revenir l’échalote et l’ail avec la pomme de terre.
    2. Vous pouvez faire cuire les pommes de terre à la vapeur, mais la soupe sera plus fade.
    3. Ajouter les feuilles d’orties et les cuire jusqu'à ce qu'elles aient bien fondues (environ 5 min )
    4. Ajoutez le bouillon végétal et la feuille de laurier.
    5. Il ne vous reste plus qu’à mixer, ajoutez la noix de muscade et rectifier l’assaisonnement.

*Si vous n’avez pas goûtez la crème fraîche de Gaborit, nous ne connaissez pas le vrai goût de la crème fraîche ! Elle est faite avec du lait des vaches Jersiaises. La fabrication de la crème est traditionnelle et l'alimentation des vaches est naturelle, Le goût et la couleur de la crème changent selon la saison et l'alimentation des vaches. Existe aussi en brebis.

Et pour finir une recette de jus à l’extracteur qui devrait plaire à tous le monde :

2 pommes
10 belles feuilles d'ortie
1 tranche de gingembre
1/4 de citron avec sa peau

 

Sources :

https://www.futura-sciences.com

*Marie-Antoinette Mulot, “secrets d’une herboriste”. Editions Dauphin

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *